Vigoulet-Auzil commune des coteaux sud du Lauragais en pays toulousain

 

Vigoulet-Auzil se situe dans l'agglomération, ou unité urbaine au sens INSEE, de Toulouse, sur les coteaux sud du Lauragais géographique.

Le Lauragais géographique dont le territoire est plus étendu que le Lauragais historique est divisé en six zones dont trois rejoignent le Pays toulousain :

  • les Coteaux nord
  • les Coteaux sud
  • le Sillon.

Les Coteaux sud, sur lesquels se trouve la commune de Vigoulet-Auzil, occupent l'extrémité d'une bande mollassique s'achevant en pointe sur Toulouse et en balcon, à l'ouest, au-dessus de la plaine de la Garonne et de l'Ariège.

Cette bande est entaillée de multiples vallons avec des ruisseaux comme celui de Pont d'Auzil au nord de la commune de Vigoulet-Auzil et le ruisseau de Reganel au sud.

 

 

Coteaux à mollasse et terrefort

 

Coteaux sud toulousains et localisation de Vigoulet-Auzil

 

Zones à cailloutis

 

La structure dominante des sols est constituée par une roche-mère appelée mollasse du Lauragais, de nature argilocalcaire sur Vigoulet, dont la dégradation donne en surface le terrefort, qui, avec un chargement humique variable selon le passé cultural local, fournit la terre cultivée.

 

Une entité paysagère à la fois agricole et résidentielle


Quatre communes, Mervilla, Pechbusque, Vieille-Toulouse, Vigoulet-Auzil, occupent la pointe extrême du plateau qui s'avance vers Toulouse où il s'achève sur les hauteurs de Pech-David et Pouvourville. Elles se rejoignent à la hauteur d'un carrefour routier dit des Quatre-vents, nom repris par une association culturelle propre à ces quatre communes. Le tout forme un territoire résidentiel largement occupé encore par des espaces agricoles intercalaires qui perpétuent, aux portes de Toulouse, le caractère paysager propre aux coteaux du Lauragais. Ces caractéristiques se retrouvent plus au sud dans les communes voisines, Goyrans, Aureville, Rebigue et au-delà, avec une présence résidentielle déclinante en s'éloignant de Toulouse. Un paysage est par nature un patrimoine intercommunal, auquel chaque commune contribue, et dont la gestion et la préservation passent par un plan d'aménagement d'ensemble.


• Agriculture et environnement

Les paysages collinaires avec leurs grandes étendues cultivées incluent des zones arborées, des arbres isolés et d'anciennes bordes qui sont des marqueurs du paysage et des marqueurs de la mémoire. Ils caractérisent ce territoire.

 Vue prise à Roche, sur Aureville, près de Vigoulet-Auzil

L'agriculture est en effet associée intimement aux paysages ouverts typiques du Lauragais. Aujourd'hui, des incitations sont données pour la création de haies et de bandes enherbées utiles pour la lutte contre l'érosion des sols et favorables à la biodiversité. Cependant, il ne faut pas oublier que les paysages d'openfield du Lauragais sont anciens, et donc antérieurs au remembrement et à la mécanisation agricole, comme en témoigne, dans la salle des Illustres du Capitole de Toulouse, le tableau peint par Jean-Paul Laurens, peintre toulousain du XIXe siècle, natif du Lauragais.

On retrouve cet openfield dans tous les territoires céréaliers, partout où l'assolement triennal traditionnel et la vaine pâture autorisaient l'élevage et le passage libre de troupeaux ovins sur les jachères et sur les chaumes après les moissons. Ainsi, à Vigoulet, une bergerie importante, lieu d'élevage de l'ancienne race ovine lauragaise, se trouvait à Bordeneuve, à proximité d'un chemin de même nom et de l'avenue du Souleilla. A en croire Jean Odol, après l'ère du pastel, la laine fut l'or blanc du Lauragais, en deuxième place après le blé qui fut la base de sa fortune au XVIIIe siècle et au début du XIXème. Le territoire du laboureur était alors celui du pasteur. Depuis bien longtemps le pasteur et le mouton ont disparu.

L'openfield du Lauragais est toutefois très relatif d'un lieu à l'autre et, en tout cas, ses paysages ouverts de vallons et de collines, qui ont conservé leurs plages arborées, sont très différents des étendues plates d'un autre terroir à blé, la Beauce, dont on sait qu'il a perdu depuis longtemps et ses haies et ses arbres, du moins si l'on en croit Rabelais (cf le célèbre « Beau ce » de Gargantua, souvenir de lectures scolaires).
La perception de l'esthétique d'un paysage est avant tout éminemment personnelle. La connaissance culturelle du paysage y a aussi sa place et son enseignement peut être utile pour en délivrer des clés de lecture. Quelle que soit l'approche, il est certain que les espaces variés, ouverts et moutonnants, du Lauragais, aux camaïeux de couleurs variables selon les cultures et les saisons, rencontrent l'adhésion du plus grand nombre si l'on se réfère à la comparaison fréquente avec les paysages toscans qui font référence.


• L'urbanisation : vers un bocage résidentiel


L'aménagement résidentiel des villages de coteau sur des terrains d'une surface plus ou moins importante selon la distance qui les sépare d'un cœur de village relativement densifié s'est accompagné, ici comme ailleurs, de plantations d'arbres et de haies qui ont créé un écosystème résidentiel bocager. Du point de vue paysager cela se traduit à Vigoulet-Auzil par une bande verte qui tranche nettement sur l'environnement agricole.

 

Bocage résidentiel vigouletain (Hauts de Vigoulet et La Guérinière) entre le bois de Lavergne à gauche et Mervilla à droite

Le risque est de réduire l'accès visuel au paysage et donc le charme du lieu pour les passants, sauf à préserver des points "belvédères" ou des « créneaux visuels » qui permettent d'y accéder par endroits. Mais ce nouvel environnement a eu aussi pour effet de réduire fortement l'impact du vent d'autan et d'améliorer les conditions de vie au niveau des habitations. Il constitue en outre un environnement favorable pour une avifaune qui mériterait d'être inventoriée.

Roland Darré

 

Les illustrations et une partie de ce texte ont été intégrées par l'auteur dans l'article Vigoulet-Auzil de l'encyclopédie en ligne Wikipédia.

 

 

 

 

Cette page reprend un article paru dans le Lien de janvier 2015

Liens utiles

logo cg31 vigoulet-auzil accueil

Plan interactif

METEO

Météo Vigoulet-Auzil © meteocity.com
Web Analytics