RÉUNION TRANSPORT (TAD 119) DU 23 MAI 2019
Centre culturel de Vigoulet-Auzil


Le 23 mai à 20h30, au Centre culturel de Vigoulet-Auzil, s’est tenue à l’initiative du Maire Jacques SEGERIC, une réunion publique dédiée au transport, suite à différentes propositions faites par TISSEO. Ce dossier, en ligne sur le site de la mairie de Vigoulet-Auzil, souligne d’importantes modifications : de lignes, d’horaires et de suppressions d’arrêts, ce sur les 9 communes concernées par le TAD 119.

Une assistance de plus de quatre-vingt usagers des transports (TAD) représentant les communes des coteaux, sont venus manifester leurs besoins et leurs attentes relatives à leurs déplacements.

Dans un premier temps Monsieur le Maire de Vigoulet-Auzil, en présence des Maires d’Aureville et de Rebigue (M.M X. ESPIC et J. CHARRIE) a exposé le contexte de présentation du projet de TISSEO au SICOVAL le 09/O4/2019.

Après de nombreuses explications apportées par ces trois élus, les participants ont montré leur profonde inquiétude. De nombreuses prises de paroles ont souligné l’excellente connaissance des usagers, de tous âges, et l’intérêt qu’ils portent à ce problème de transport. Contribuables, ils souhaitent être soutenus et défendus par le Président du Sicoval, et être entendus dans cette affaire.

Le dossier de projet TISSEO mentionne des contradictions. Il se révèle incomplet : pas d’analyse des besoins des usagers et il ne fait pas état de données précises aboutissant à ces modifications. Il semble rédigé sans connaissance précise du secteur, habitat dispersé, dont le TAD permet de faire vivre ces communes très proches du terminus de la ligne métro B.

Les projets proposés font disparaître de nombreux arrêts : par exemple à Vigoulet-Auzil, dans l’hypothèse 3 le village est coupé en deux car 5 arrêts sont supprimés, soit la moitié des arrêts, ce qui veut dire qu’Auzil n’est plus desservi.

Des usagers font remarquer que des suppressions d’arrêts ont été imposées au cours du temps, pour des raisons plus ou moins justifiées : c’est le cas du village de Rebigue qui a perdu 3 arrêts sur les 6 existants.
Les participants s’inquiètent, au travers de ce dossier TISSEO, de voir la préparation d’une future disparition du TAD 119 qui, jusqu'en décembre 2018, satisfaisait les usagers. Une participante rappelle qu’une ligne régulière fixe qui avait été mise en place il y a plus de 15 ans, peu pratique d’utilisation, désertée progressivement, donc peu rentable, fut rapidement supprimée.

De nombreux participants pensent que ce projet n’est qu’un prétexte pour arriver à un abandon des services de transport sur ces 9 communes. S’agissant du co-voiturage, il est mal adapté pour des trajets si courts, en particulier pour les étudiants et toutes les personnes qui doivent rapidement se rendre au métro de Ramonville.

Les modifications d’horaires depuis janvier 2019 (fréquence de 40minutes avec l’introduction de nouvelles navettes pour handicapés, parfois surchargées avec de nombreuses « places debout ») conduisent à des durées de trajet qui peuvent atteindre 35 mn, de Vigoulet à Ramonville métro au lieu de 15 mn antérieurement.

Il n’est pas inutile de préciser que les nouveaux véhicules « type handicapés » ne sont pas dotés de ceintures de sécurité. Les places debout autorisées sur nos routes de campagne à 60 voir 70 Km/h soulèvent un problème de sécurité très important que TISSEO semble ignorer.

LES PARTICIPANTS DÉCIDENT :

1 - Les deux projets de ligne H1 et H2 avec « rabattement sur Castanet-Tolosan » vers L6 sont rejetés à l’unanimité.
Correspondance à Castanet et temps de trajet beaucoup trop long pour aller à Ramonville métro.

2 - Le Projet de co-voiturage envisagé par TSSEO est rejeté :
Ce projet ne correspond pas au besoin des étudiants, des enseignants et des usagers qui doivent envisager des arrivées à heures précises ainsi qu’aux personnes âgées qui utilisent le TAD 119 pour des rendez-vous médicaux.

A l’issue de ces multiples prises de paroles d’usagers impliqués par ces propositions modificatrices de TISSEO, des points forts majoritaires qui se sont dégagés au cours de la réunion, montrent la volonté des usagers de rejeter éventuellement tout projet de démantèlement d’un réseau de lignes régulières et complémentaires fonctionnant aujourd’hui dans des conditions appréciées jusqu’en décembre 2018.

3 – Report de toute décision sur le TAD 119, en remplacement du 6 juin :
En effet, il est nécessaire de faire au préalable une analyse approfondie des besoins des usagers comprenant notamment un comptage du nombre d’usagers journaliers et horaires pour chaque arrêt des lignes.

4 - Revenir aux fréquences de 30minutes dans les deux sens pour le TAD 119 : La nouvelle fréquence de 40 mn avec les nouvelles navettes transportant plus de passagers et desservant davantage d’arrêts entraîne des circuits plus complexe, voire aberrants, et de durée plus longue, dans un sens comme dans l’autre, et accentué aux heures de pointe par les bouchons sur les routes de campagne. Ainsi, on peut mettre 35 mn pour se rendre de Vigoulet-Auzil à Ramonville métro : c’est le cas du TAD 119 du matin, vers 7h30.

5 – Supprimer les arrêts « Castanet-Tolosan » du TAD 119 :
En effet, ces arrêts sont déjà desservis par la ligne régulière L6, en site protégé depuis Ramonville Métro.

6 - Desserte du dimanche :
Cette desserte est désormais appréciée. Son utilisation étant toutefois restreinte par rapport aux jours de la semaine, sa fréquence pourrait être ajustée par rapport aux besoins (cf analyse de besoins).

7 - Nécessité d’une forte implication du SICOVAL :
Les participants, usagers, membres de la communauté de commune, demandent avec fermeté d’être défendus par le SICOVAL dans leurs revendications et être ainsi en cohérence avec sa publication « Quel territoire à l’horizon 2030 ? » qui proposait : « Être une terre d’accueil et d’écocitoyenneté (…) un espace de vie où élus et habitants sont engagés dans un processus participatif pour définir ensemble des solutions à apporter aux enjeux locaux (…) notamment en facilitant les déplacements par un réseau de transport en commun structurant. »

EN CONCLUSION :

Le dossier de TISSEO étudié avec précision par les usagers comporte trop d’imprécisions et de conséquences qui peuvent se révéler dans l’avenir inadaptées, irréversibles, voir dramatiques pour l’avenir de nos communes.

Les Usagers, affectés par les modifications proposées par TISSEO, restent extrêmement vigilants. Ils demandent :

  - le report de toute décision concernant les projets de transport considérés pour les communes des coteaux,
  - le maintien du TAD 119 dans les conditions précédentes, trajets rapides vers le métro de Ramonville, avec une fréquence de 30 mn, identique à 2018,
  - d’être associés à la concertation et apporter leur expérience afin de défendre les habitants de leur Village en matière de mobilité,
  - de répondre aux besoins de toute la population des seniors, des familles qui viennent s’installer en périphérie toulousaine à moins de 15 Km du terminus de la ligne B du métro et qui ont souvent fait ces choix compte tenu des moyens de transport existants.

Ils s’interrogent sur le bien-fondé de créer et promouvoir des logements sociaux sur nos secteurs, si c’est pour mettre en difficulté les familles et obliger les personnes vieillissantes à quitter leur maison.

Une association de défense du TAD 119 sur les 9 communes des coteaux est peut-être à envisager.


Liens utiles

logo cg31 vigoulet-auzil accueil

Plan interactif

METEO

Météo Vigoulet-Auzil © meteocity.com
Real Time Web Analytics
Web Analytics